Respecter
01
le sol.

Sans renier le confort apporté par de nouvelles connaissances et de nouvelles technologies, nous nous efforçons au contraire de les pousser dans leurs retranchements en les confrontant sans cesse au « bon sens paysan », et pourquoi pas à une certaine sensibilité artistique. Le respect du milieu dans lequel s’épanouissent nos vignes est pour nous une préoccupation quotidienne.

Cela se traduit très concrètement par une gestion mécanique de l’herbe : nous la laissons naturellement pousser entre les rangs de vigne, sans labour, et  nous la régulons par des tontes et un binage régulier sous les rangs. De l’automne au printemps, nous semons également des mélanges de végétaux (légumineuses, céréales, crucifères…) qui enrichissent et structurent nos sols.

La fertilisation est également douce, composée d’éléments naturels (écorces, guano, compost…) complexes et équilibrés : nous nourrissons d’abord le sol, toute la biodiversité qu’il héberge, qui à leur tour nourriront la plante.

Respecter
02
la vigne.

La gestion des maladies passe en premier lieu par des mesures préventives.

L’élément fondamental, c’est la nutrition : comme chez l’humain, un organisme nourri de façon équilibrée résiste mieux aux maladies. L’enherbement joue également un rôle en régulant les excès d’eau et en faisant une concurrence modérée à la vigne.

Ensuite ce sont les interventions humaines sur l’architecture des plants de vigne qui entrent en jeu : une taille rigoureuse, un ébourgeonnage (suppression de bourgeons excédentaires) soigneux au printemps et un relevage de qualité permettent de laisser le vent circuler dans le feuillage. En dernier recours, les produits de traitement, qu’ils soient utilisables en agriculture biologique ou non, sont employés avec technicité et précaution, tant dans le choix des molécules que dans leur dosage.

Autour des parcelles, nous entretenons et replantons les talus et haies autour de nos parcelles, afin d’y apporter un maximum de biodiversité.

Notre démarche est certifiée par le label national Haute Valeur Environnementale, qui accrédite une partie de nos efforts en faveur d’une viticulture respectueuse de son environnement.

 

 

Respecter
03
le vin.

Cela se joue dès la vendange : nous isolons au pressoir chacune de nos plus belles parcelles afin de laisser leur identité s’exprimer le plus clairement possible. La vinification qui suit est simple et sans artifice. Toutes les parcelles profitent du même accompagnement, sans essayer de corriger l’une ou l’autre, pour ne pas  brouiller le message qu’elles portent.

L’assemblage est un véritable exercice d’équilibriste. C’est l’acte fondateur pour nos cuvées. Les vins de la dernière récolte et les pépites issues des récoltes antérieures sont tour à tour dégustées, qualifiées, ressenties. Qui se marie à qui, dans quelles proportions ? Qui sera mis en réserve pour les années à venir ? Pour chacune de nos 6 cuvées, la question se répète. Ensuite, le temps fera son œuvre et nous réservera quelques belles surprises. Notre première cuvée, Premier Temps, n’arrivera chez vous qu’une trentaine de mois après sa naissance, soit le double du temps minimal pour un Champagne. Et en 30 mois, il peut s’en passer, des choses…

Partager